gallerie des portraits

L'exposition Van Dyck

      

Je suis récemment allé voir l'exposition Van Dyck. Je ne rate que très rarement ce genre d'événement, et encore moins lorsqu'il s'agit d'un portraitiste ! J'apprécie énormément le travail de Van Dyck qui n'est pas si connu que cela, alors qu'il a une manière de peindre assez extraordinaire. Et la visite de cette exposition nous permet aisément de nous en rendre compte. La plupart des hommes ou des femmes représentés sur ces toiles sont vêtus de noir, et pourtant, le peintre a dû travailler une palette nuancée d'au moins cent noirs différents ! On y percevait le relief, les détails du tissus, les reflets lumineux des fibres de chaque étoffe, ainsi que les coutures et le fin maillage des dentelles.

Le seul petit reproche que je peux faire, c'est au musée Jacquemart-André lui-même, qui dispose à mon goût de trop petites salles pour permettre au visiteur de profiter d'un certain recul, et qui ne sait toujours pas vraiment éclairer ses oeuvres... Mais j'en suis sortie ravie, c'est l'essentiel ! Il y avait des oeuvres venant "des amériques", ou même de Russie. C'est très bien pour nous tous ! Mais comme l'on ne peut pas prendre de photos, on souhaiterait obtenir quelques cartes postales... Maigre choix à la sortie, comme d'habitude... J'étais furieuse dans le magasin... Enfin bref... Ces merveilles sont imprimées dans ma rétine, je crois que c'est l'essentiel, non ?

  Affectueusement

Mademoiselle

Lire la suite

parce qu'il faut bien raconter quelque chose...

Je n'ai déjà pas le plaisir d'entretenir mon journal depuis plus d'un mois(riez, chers amis, mais c'est bien utile, un journal !), ni le goût très prononcé pour mes écritures (mon roman va finir par moisir...), si je me mets à ne pas tenir mes engagements ici même, je crois bien que ce sera ma perte !

Voici quelques petits jours que ce site est mis en place progressivement. J'ai ajouté d'autres illustrations depuis le 13 octobre, ce qui en vient à une centaine, déjà. Je ne saurai cacher ma joie et ma petite fierté personnelle naissante, car je fais un travail très prenant et surtout bien long : j'ai de nombreuses images, mais très souvent aucune légende. Et toute bonne historienne de l'art que je suis, jamais je ne pourrai présenter un tableau sans donner au moins sa date (même supposée) et le nom exact de son exécutant. Donc, je passe des heures sur de nombreux sites spécialisés, afin de retrouver mes images, et de reprendre leur légende respective. Mais cela me plaît, et fort heureusement, car ces recherches m'empêchent de rouiller ! Et elles m'encouragent également dans l'exécution de mon mémoire de Master.

Au passage, car il faut bien l'indiquer, je travaille sur le château d'Anet. Si quelqu'un connaît quelqu'un qui connaît quelqu'un qui a ou qui travaille dessus, merci de me le dire haut et fort ! Je suis prenante ...

au plaisir, chers amis

 

    Mademoiselle

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site