Profession :
Historienne de l'art
Centres d'intérêts :
Le cinéma, le théâtre, les arts en général, la musique classique, tout ce qui est vieux, ancien et même abîmé ! Les reconstitutions historiques, bien entendu, ainsi que les réunions de famille et la gastronomie française (et italienne un peu aussi)
Citation préférée :
Les gens de qualité savent tout sans avoir jamais rien appris. (Molière)

Billets de lagarderobe

Pour contacter Mademoiselle

Vous pouvez dès à présent me contacter directement sur le site, en me laissant un message privé  via le formulaire mis en ligne :

Contact

La traversée de Paris en voitures anciennes

Mademoiselle a participé, le dimanche 29 juillet 2012, à la grande traversée de Paris en voitures anciennes, organisée par l'association Vincennes en anciennes.

C'était l'occasion de belles rencontres entre passionnés ( finalement très proches dans leur quête de l'authenticité historique, que ce soit en matière de costume ou bien de voiture ) et d'un agréable pique-nique sur les pelouses de l'observatoire de Meudon.

7671565976-69fdce2011-o-1.jpg

Cette participation nous a offert une belle et agréable surprise : la possibilité de grimper dans une cadillac 1910, et de faire un tour dans Paris, de l'Etoile au Trocadéro, en passant par le Grand Palais et les Invalides, le tout en tenue d'époque. Quelle expérience formidable ! Nous avons pu prendre le chemin certainement emprunté par les visiteurs des expositions universelles, là où les premières voitures parisiennes ont certainement roulé. C'était un beau retour dans le passé. Un rêve éveillé. Qui s'est achevé par une récompense : celle du 1er prix d'élégance !

Nous renouvelleront l'expérience, c'est certain.

Mademoiselle

559318-10151079238933164-489366465-n-1.jpg

Expédition londonienne

Je suis en retard dans la mise à jour de ce site, de ce blog, des photos, et du reste. Mais voici un petit compte rendu d'un voyage que je viens d'effectuer à Londres ces derniers jours. Il est en rapport direct avec ce site, car j'ai pu rassembler de nombreuses découvertes sur le costume historique, et surtout prendre quelques clichés de tableaux peu ou pas connus, afin d'enrichir La Garde Robe.

Je me suis rendu à Londres parce que j'y tenais depuis déjà un certain temps, et c'était l'occasion pour moi d'allier vacances, recherches pour mon Master, et belles découvertes artistiques. J'ai en effet trouvé au département Prints & Drawings du British Museum une belle gravure de la porte du château d'Anet ! Les autres documents conservés là-bas- des reproductions de gravures de Du Cerceau- je les connaissais déjà, et elles seront bientôt présentes à la Cité de l'Architecture pour l'exposition du même nom. Mais cette gravure, quelle belle découverte... C'est encourageant car depuis quelques mois je ne trouve rien de bien intéressant pour avancer dans mon travail.

Pour le reste, donc, j'ai pu relever à la Wallace Collection, au National Portrait Gallery ainsi qu'au Victoria & Albert Museum un certain nombre de portraits masculins et féminins, allant du XVIe au XIXe siècle, que je ne connaissais que très mal - voir pas du tout. Je suis consciente d'avoir sans doute fraudé à la NPG car les photos y sont interdites. Mais c'est toujours comme ça : il est interdit de prendre une photo, mais le portrait qui nous intéresse ne se trouve sur aucune carte postale à la boutique, et le catalogue général du musée est à un prix inabordable pour une étudiante comme moi...

Vous trouverez donc en suite de ce billet quelques photographies de ces portraits. J'ajouterai les autres dans les galeries de portraits de ce site, selon l'époque et la provenance de chaque reproduction.

Lire la suite

Des nouvelles

Mademoiselle n'a pas tenu ce blog depuis déjà bien longtemps... Mais que voulez-vous, le temps passe, et on ne fait pas toujours ce que l'on veut. Je ne garantis pas non plus de reprendre un bon rythme, mais j'essaierai !

Pour les nouvelles, donc, Mademoiselle est heureuse d'annoncer qu'elle continue habilement à jongler entre cours à l'université, répétitions théatrales, préparations de journées ou de sorties costumées, recherches en bibliothèque ou en archive, sans compter la couture ! Et je m'étonne de ne pas voir le temps passer... Mais c'est si agréable de voir du monde, de partager ses passions, d'échanger des conversations intelligente un peu partout, de découvrir de nouveaux lieux... Si, j'ai arrêté certaines choses : l'entretien de ce site, que je regrette vraiment beaucoup. Ainsi que mon apprentissage du piano... Et mes vagues tentatives d'entrer dans le monde bien fermé de la mode parisienne (oh oui, que c'est dûr de ne pas tenter de nouveau de rentrer dans les défilés de la capitale !!! ) Mais il faut savoir faire des sacrifices, n'est-ce pas ? Comptez tout de même un peu d'ironie dans tout ça, je ne voudrais pas passer pour celle que je ne suis pas.

Ces derniers mois, donc, nous avons continué les sorties en compagnie de l'Association du Bosquet, dont je fais partie.

Nous avons développé certaines relations internationales avec d'autres costumés venant de Suède, d'Allemagne, d'Italie, et même de la Nouvelle France ! Nous espérons mener quelques projets 2010 à terme et faire de nos sorties des rencontres multiculturelles.

Quelques projets d'animation costumée sont également en cours pour de beaux châteaux français.

De mon côté, je suis toujours les cours de danse XIXe avec Carnet de Bals, j'en suis fort heureuse, et j'espère continuer cela encore bien longtemps, c'est si agréable de danser !

Je commence à m'améliorer dans la confection des costumes, car j'ai désormais une machine à coudre ! Oh ! Parce qu'auparavant, je faisais tout cela à la main ? Mais oui !... Combien d'heures avais-je passé pour confectionner ma robe à la française ??? Je ne les compte même plus ! C'était une belle expérience, mais il faut avoir le temps, et puis il faut avouer aussi que la solidité de certaines coutures était plutôt douteuse. Désormais, c'est la machine qui fait tout, même pour les tenues XVIIIe, et franchement, je me fiche des remarques que l'on pourra me faire sur l'historicité technique de mes tenues. Je suis persuadée que les femmes de l'époque, si elles nous voyaient aujourd'hui, seraient bien contente d'avoir des machines ! Et puis, l'historicité se trouve surtout dans le résultat. J'ai amélioré mes coiffures, qui sont toujours exécutées après de longues recherches documentaires sur la question. Je ne veux pas me vanter, mais je suis bien satisfaite de ma progression dans ce domaine !

Je continue aussi, tant bien que mal, mes recherches sur Anet. Mon Master 2 porte principalement sur le château au XVIIIe, mais j'ai aussi quelques parties à revoir concernant le XVIIe.

Et puis... Je suis Marie Antoinette dans la pièce "Les enfants du Temple" de Dominique Sabourdin-Perrin !!! La pièce va être jouée de nouveau, le 27 janvier prochain à 19h30, salle des fêtes de la Mairie du IIIe, ainsi que le samedi 20 mars, au Théâtre Saint Léon, situé dans le XVe arrondissement. 

Voilà, vous savez tout de Mademoiselle 2010 ! Et bien entendu, je vous souhaite à tous une bonne année !

Affectueusement

Mademoiselle

Spectacle "les enfants du Temple"

Je suis heureuse d'annoncer avoir renoué avec les planches, après plus de cinq années d'interruptions ! L'association Marais-Temple m'avait effectivement choisi pour incarner le rôle de Madame Royale dans leur spectacle historique "Les enfants du Temple". Tout s'est donc bien passé ce vendredi 5 juin 2009, où j'ai pu revivre cette incroyable expérience tant de fois espérée ces dernières années. Le trac est assez angoissant à vivre, l'on se demande si l'on va y arriver, s'il va se passer quelque chose qui va nous faire tout rater, si l'on va parler assez fort, si l'on ne risque pas d'oublier son texte, etc. Bref, toutes ces petites questions évidentres qui rappellent aussi les sections d'examens au lycée ou à la fac ! J'ai eu très peur avant de monter sur scène, mais tout s'est finalement bien passé, l'expérience fut réussie, pour le plus grand bonheur de tous : j'ai même fini par être félicité par un certain nombre de personnes qui sont venues me voir à la fin de la représentation. Cela fait toujours plaisir car je ne m'y attendais pas du tout !

 

 

Si l'on me demandait de rejouer la pièce, je crois que je dirai oui. Mademoiselle est donc très heureuse de cette expérience, et a par la même occasion réussi à réaliser une coiffure fin XVIIIe avec ses propres cheveux, et sans aucun postiche ! De drôles de cheveux extrêmement frisés, qui ne lui ressemblent pas du tout, mais qui, au final, rendaient parfaitement bien !

 

Bal au Château de Breteuil

La grande aventure de Mademoiselle continue !

Je me suis rendu samedi 16 mai dernier à mon  tout premier bal officiel. J'ai bien été parfois dans des soirées, des dancings ou des parties de rock, mais rien de bien historique dans tout cela. Cette fois-ci, un rêve s'est réalisé, un rêve tant attendu, peut être même trop, au point que quelques heures avant de partir pour ce bal, j'ai cru qu'il m'arriverait quelconque malheur et que je ne pourrai finalement pas m'y rendre.

Mais Mademoiselle y a bien été ! Mademoiselle s'est "transformée" en une jeune fille de l'année 1900, et a pénétré dans de magnifiques salons de réception, avant de prendre une coupe de champagne et de saluer les convives déjà présent, ainsi que ceux qui arrivaient progressivement pour se joindre à la partie. Beaucoup nous semblaient familiers, ils étaient à Venise cette année, c'est certain ! D'autres furent d'agréables nouvelles rencontres, et quelques uns déjà vu en "portrait" se sont présenté en chair et en os, pour le plus grand plaisir de chacun, et de nos conversations, bien sûr ! 

Le Bal était sur le thème des Masques et des Plumes, encore quelque chose pour nous rappeller Venise... La musique était charmante, joyeuse et pleine d'entrain du début jusqu'au dernier morceau. Mademoiselle a beaucoup dansé, beaucoup plus qu'elle ne l'aurait espéré ( 25 danses sur 38). Les rencontres étaient enrichissantes, les costumes sublimes, les échanges respectueux, et surtout : Mademoiselle a une nouvelle folie : la danse, la danse et encore la danse !

Et voilà que Mademoiselle doit s'étendre sur 3 siècles pour répondre à ses passions. Le XVIIIe s'abord, le XVII pour des raisons presque professionnelles, et enfin, le XIXe, qui n'était pour l'instant resté qu'une simple attirance littéraire.

Merci Carnet de Bals ! 

 

 

Pâques au Château de Breteuil

Mademoiselle et l'association Le Bosquet ont fait une belle petite promenade chez Monsieur de Marquis de Breteuil, qui nous a châleureusement accueilli dans son magnifique château et nous a offert tous les honneurs et distinctions que des jeunes filles de notre condition peuvent recevoir. Il faisait un temps magnifique, le Printemps s'annonçait doucement, et le soleil en son zénit nous a permis de retirer nos vestes et nos châles le temps de quelques photographies.

La visite des intérieurs fut forte plaisante, simple mais riche en histoire et événements divers.

Nous avons terminé la journée chez deux de nos amies, et la soirée fut au rythme des plus beaux romans de Jane Austen, avec buffet dînatoire, conversation, essais au piano et échange d'intérêts concernant principalement la couture !

Cette journée fut donc mémorable, et j'espère bien que ce ne sera pas la dernière !

Lire la suite

Un emploi du temps chargé...

Voilà, je viens de mettre en ligne la totalité de mon "agenda costumé" des prochains mois, et je me rends compte que tout cela est bien chargé ! Mais quand on aime, on ne compte plus...

Mon mémoire avance un peu moins vite, étant bloquée dans mon élan par un manque cruel d'informations de première nécessité (que ce soit inventaires après décès ou devis de construction...), et pour comble du malheur les archives de Chartres sont fermées pour tout le mois de mars !!!

Alors comment ne pas me tourner vers l'étude du costume ? J'ai appris beaucoup de choses nouvelles, et je sais dès à présent que mes futures réalisations seront plus strictes, et surtout plus historiques !

Voici donc mes propres commandes :

- confection de corsets (ma nouvelle grande passion !) : un 1780 et un 1800

- confection de paniers (un très large pour si je vais au bal de Versailles, un plus simple pour le jour)

- une robe à l'anglaise d'inspiration "The Duchess" pour la journée grand siècle de Vaux

- un  pierrot à jupe et grand chapeau pour la sortie au château de Breteuil

- une robe à large panier pour le bal de Versailles, ou une confection plus "carnavalesque" qui me servirait aussi pour Venise 2010

- une tenue Regency dont j'ai déjà le chapeau et le petit manteau

oui, désormais, je peux le dire, j'ai trouvé ma "voix". En fait, j'aime la période de cour de Versailles sous Marie Antoinette, de 1770 à la robe chemise du Hameau, puis je passe très vite sur la période révolutionnaire qui me donne plutôt la nausée, pour finir sur le Directoire et le Consulat. En gros rien du tout entre 1789 et 1793. C'est décidé !

affectueusement

Mademoiselle

Mademoiselle à Venise

 

 

Mademoiselle a bien profité de ce Carnaval de Venise 2009 ! J'étais juste un peu déçue de ne pas rester jusqu'à la fin... On ne peut pas tout avoir, il me fallait retrouver monsieur mon frère dans ses montagnes du Dauphiné alpin. Montagnes très belles soit dit en passant. Mais rien comparé à la magie du carnaval !

C'était, je l'avoue, une expérience assez nouvelle et très enrichissante pour moi : je me suis déjà rendu au Carnaval à quatre reprises dans le passé, mais jamais je n'y avais décidé de passer la plupart de mon temps en costume historique, et surtout au Florian. L'année dernière déjà, j'avais commencé à poser mes repères, mais j'étais seule avec madame ma mère, et je jonglais avec le masque blanc et la fatigue de mes examens tout juste achevés...

Cette année, c'est avec ma cousine que j'ai franchi le seuil du renommé café. J'attendais cela avec tant d'impatience ! Et je ne suis pas déçue. J'ai fais des rencontres vraiment agréables, charmantes et bénéfiques , tant elles ont pu m'apprendre de choses ! Et je repars désormais du bon pied avec l'espoir de produire  du vrai, du beau, de l'historique et surtout du conforme en règle de couture... hum hum, je ne m'étalerai pas là dessus, heureusement que ma manière de coudre jusque là ne s'est pas remarqué...

Ceci dit il ne faut pas non plus que je néglige mes études : mon retard dans les recherches me fait frissonner mais je tente de ne pas y penser et surtout : de me motiver.

J'espère simplement que l'année prochaine sera encore plus belle pour le Carnaval, et que nous serons nombreux à nous y rendre pour le meilleur de tous. Je rêve de vivre cette expérience en compagnie de beaucoup d'amis, dans un grand appartement loué, avec de l'historique jusqu'à la tenue de nuit et du matin, juqu'au repas du midi, et jusqu'à la toute fin du carnaval, car partir avant n'est vraiment pas bon pour le moral : j'en ai vécu l'expérience !!

 

De retour de chez le Roy

 

Mademoiselle n'arrête pas !

Aujourd'hui, j'ai eu la chance de vivre une visite assez spéciale du Domaine du Château de Versailles, en compagnie d'une quinzaine de personne (mes deux professeurs et maîtres de Paris IV, ainsi que les élèves d'Architecture de Master 1 et 2 réunis). Nous étions accompagnés d'un des conservateurs de Versailles (il m'excusera sans doute de ne pas le citer, car j'avoue que son nom ne m'est pas arrivé jusqu'à l'oreille...). Ceci dit, ce cher et très intéressant monsieur nous a organisé une petite visite privée qui vont me procurer de merveilleux rêves ce soir !

Le programme était vraiment sympathique : le matin, cours de d'habitude, mais dans une des salles d'étude du premier étage du Centre de Recherche du Château de Versailles, situé à côté du "Bain des Pages", juste derrière le grand Trianon.

Nous avons ensuite pu nous restaurer dans le centre, avec au menu un repas digne de Vatel ! Caille farcie avec sa petite sauce, fagots de haricots vert, risotto aux herbes... Et en dessert, une très bonne tarte à la Rhubarbe. Tout pour nous mettre en forme pour la visite de l'après midi.

Nous avons été dans l'Aile Nord, qui n'est pas comprise dans la visite générale du Château accessible au public. C'est au total presque une vingtaine de salles sur deux étages, auparavant réservées aux prince de Sang résident à la Cour, principalement la famille de Condé. Il y a dans ces salles des dizaines et des dizaines de tableaux, portraits, plans et vues d'architecture, que l'on retrouve facilement dans de nombreux ouvrages spécialisés, mais auxquels je posais toujours le mystère de savoir où ils étaient conservés... Cela fait toujours plaisir, pour une passionnée comme moi, de pouvoir enfin les admirer en détail ! Et de même, ces vues d'architecture que l'on voit toujours d'ensemble, présentaient de nombreux petits éléments intéressants... Nous avons par la suite été dans la Chapelle, puis dans la Sacristie, enfin à l'étage et ensuite dans la salle des musiciens (complètement fermée au public, soit dit en passant !).

Enfin, nous nous sommes rendus aux écuries, où l'on a pu approcher de près quelques statues du parc, allées et fontaines, qui sont actuellement en cours de restauration. Pouvoir regarder les détails du dos des nymphes de la grotte de Thétys n'est pas exclu ! Et petite surprise de dernière minute : quelques dizaines d'animaux en fer qui ornaient le bosquet du Labyrinthe au temps de ce cher Roy Soleil. Certains comportaient même encore quelques traces de polychromie... C'était magique !

En cliquant sur la suite, vous pourrez voir une sélection des portraits que j'ai pu relever lors de ma visite, dont un bon nombre ont dû subir le "terrible flash" car les salles étaient extrêmement sombres... (mais rassurez vous, le flash n'a jamais fait de mal, ce sont des restaurateurs qui l'on dit !)

Lire la suite

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site